Connaissez-vous votre statut?

Un résultat positif au test de dépistage du VIH* peut-il être une chance?

OUI, car:

1. plus le VIH est traité de façon précoce, plus le pronostic sera bon pour qu’une personne infectée ait une espérance de vie en bonne santé normale.1, 2
2. tout patient dont le traitement est un succès n’est pratiquement plus infectieux3

En Suisse, est-ce qu’une infection par le VIH est un réel danger?

  • Oui, car entre 13’000 et 20’000 personnes infectées par le VIH vivent en Suisse4
  • Au cours des 12 derniers mois, 413 nouvelles contaminations ont été enregistrées.5

* Le VIH est le virus responsable du SIDA.

Références:
(1) Nakagawa F et al. Life expectancy living with HIV: recent estimates and future implications. Curr Opin Infect Dis. 2013:26:17-25
(2) Lundgren JD et al. Initiation of Antiretroviral Therapy in Early Asymptomatic HIV Infections. N Engl J Med. 2015 Aug; 373 (9): 795-80
(3) Vernazza P et al. Les personnes séropositives ne souffrant d’aucune autre MST et suivant un traitement antirétroviral efficace ne transmettent pas le VIH par voie sexuelle. Bulletin des médecins suisses. 2008: (5):165-169
(4) Bulletin de l’OFSP 14/19 du 1eravril 2019
(5) Bulletin de l’OFSP 26/19 du 24 juin 2019. https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/das-bag/publikationen/periodika/bag-bulletin.html, dernière consultation le 15.07.2019
(6) Bulletin de l’OFSP 48/14 du 24 novembre 2014. P. Vernazza. Maladies transmissibles. Urgence en cas d’exposition au VIH: la PEP peut être la bonne réponse

Film Situation à risque, Copyright Mepha

Film Situation à risque, Copyright Mepha

L’autotest VIH pour qui?

  • Destiné aux personnes désirant connaître leur statut VIH.
  • Toute personne ayant une raison de supposer qu’elle a été exposée à un risque d’infection par le VIH* (p. ex. après un rapport sexuel vaginal ou anal non protégé ou après un contact direct avec du sang) devrait se faire tester. Effectuer un test est le seul moyen de savoir si l’on est séropositif/séropositive.

Pourquoi?

autotest VIH® vise à offrir à toute personne un moyen simple et anonyme de contrôler son statut VIH après un contact potentiellement à risque* datant de plus de 3 mois.

En cas de résultat positif, cette personne doit prendre contact avec un médecin ou avec l’Aide Suisse contre le Sida et procéder à un test de confirmation dans un laboratoire, avant de recevoir un traitement. Plus le VIH est traité de façon précoce, plus le pronostic sera bon pour qu’une personne infectée ait une espérance de vie en bonne santé normale.1,2

* Contact à risque: p. ex. rapport sexuel non protégé, accident de préservatif lors d’un rapport sexuel avec une personne séropositive ou dont le statut VIH est inconnu, partage d’aiguilles d’injection ou exposition accidentelle (rupture de préservatif, contact avec du sang, etc.)

autotest VIH®

Simple. Rapide. Anonyme.

  • Courte durée de réalisation du test
  • Réalisation anonyme à domicile
  • Facilité d’utilisation
  • Détection fiable d’une infection par le VIH datant d’au moins 3 mois Nécessite une faible quantité de sang (une seule goutte prélevée au bout du doigt suffit)
  • autotest VIH® est certifié CE

-5 minutes pour la préparation du test
-15 minutes d’attente avant le résultat 

Avant d'utiliser le test, veuillez lire attentivement la notice d’utilisation. Vous trouverez la notice d’utilisation dans la boîte que vous avez achetée ou ici.

Parlez-en à votre pharmacien. Il sera en mesure de vous conseiller.

À partir de quand autotest VIH est-il fiable?

  • Détection fiable d’une infection par le VIH quand le dernier contact à risque date d’au moins 3 mois.

Qu’est-ce que je peux faire si mon contact à risque date de moins de 48 h?

  • Les personnes concernées doivent immédiatement s’adresser à un service des urgences d’un hôpital afin de commencer une prophylaxie post-exposition (PEP). On peut y recevoir une PEP.
  • Après un contact à risque ou une exposition au VIH, une PEP administrée à temps peut permettre d’éviter une infection par le VIH.6
  • La PEP consiste en une prise de médicaments antirétroviraux s’étendant généralement sur 4 semaines. Plus la PEP est initiée tôt, meilleures sont les chances d’éviter efficacement une infection par le VIH.
  • https://www.aids.ch/fr/questions/urgence/pep.php ->

Aids-Hilfe Kontakt  

Aids-Hilfe 

 

 

Références:

(1) Nakagawa F et al. Life expectancy living with HIV: recent estimates and future implications. Curr Opin Infect Dis. 2013; 26:17-25
(2) Lundgren JD et al. Initiation of Antiretroviral Therapy in Early Asymptomatic HIV Infections. N Engl J Med. 2015 Aug; 373 (9): 795-80
(3) Vernazza P et al. Les personnes séropositives ne souffrant d’aucune autre MST et suivant un traitement antirétroviral efficace ne transmettent pas le VIH par voie sexuelle. Bulletin des médecins suisses. 2008: (5):165-169
(4) Bulletin de l’OFSP 14/19 du 1eravril 2019
(5) Bulletin de l’OFSP 26/19 du 24 juin 2019. https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/das-bag/publikationen/periodika/bag-bulletin.html, dernière consultation le 15.07.2019
(6) Bulletin de l’OFSP 48/14 du 24 novembre 2014. P. Vernazza. Maladies transmissibles. Urgence en cas d’exposition au VIH: la PEP peut être la bonne réponse

 

Notice d’utilisation à télécharger

Questions et réponses

Autotest VIH® est un test diagnostique plus simple et plus rapide que l’on peut réaliser de manière anonyme, chez soi. Il s’agit d’un test à lecture visuelle qui fournit un résultat en moins de 20 minutes. Une faible quantité de sang est nécessaire pour effectuer l’autotest VIH® (une goutte de sang prélevée au bout du doigt). Tout comme d’autres tests rapides, autotest VIH® peut bien entendu également être effectué par un professionnel de la santé. Un résultat négatif ne peut pas être interprété avec certitude en cas de contact à risque datant de moins de 3 mois. En cas de résultat positif, le résultat de l’autotest doit être contrôlé au moyen d’un test de confirmation pratiqué en laboratoire.

Toute personne ayant une raison de supposer qu’elle a été exposée à un risque d’infection par le VIH (p. ex. après un rapport sexuel vaginal ou anal non protégé ou après un contact direct avec du sang) devrait se faire tester. Effectuer un test est le seul moyen de savoir si vous êtes séropositif/séropositive.1

INFORMATION IMPORTANTE: les personnes ayant couru un risque d’infection dans les 48 dernières heures devraient immédiatement se rendre au service des urgences d’un hôpital afin de recevoir une prophylaxie post-exposition (PEP) ou un traitement. Après un contact à risque ou une exposition au VIH, une PEP administrée à temps peut permettre d’éviter une infection.

La PEP consiste en une prise de médicaments antirétroviraux s’étendant généralement sur 4 semaines. Plus la PEP est initiée tôt, meilleures sont les chances d’éviter efficacement une infection par le VIH. Les personnes concernées doivent immédiatement s’adresser à un centre d’urgence PEP: https://www.aids.ch/fr/questions/urgence/pep.php ->

Si le contact à risque ou l’exposition au VIH date de plus de 48 heures, il est trop tard pour instaurer une PEP5

(5) Bulletin de l’OFSP 48/14 du 24 novembre 2014. P. Vernazza. Maladies transmissibles. Urgence en cas d’exposition au VIH: la PEP peut être la bonne réponse.

Emballage: autotest du VIH® à usage unique

Contenu de l’autotest VIH®: notice d’utilisation, autotest, dosette de diluant, autopiqueur, pansement, absorbeur d’humidité, support, lingette désinfectante, compresse stérile.

Stockage: stocker dans l’emballage d’origine, au frais et au sec, entre +8 et +30 °C. Protéger de la lumière du soleil. Type d’échantillon: 2.5 microlitres de sang capillaire (une goutte prélevée au bout du doigt)

Sensibilité3: la sensibilité de cet autotest a été évaluée à 100% avec un intervalle de confiance s’étendant de 99.1% à 100%.

Toutes les personnes séropositives de cette étude ont été correctement détectées. Il n’y a pas eu de faux négatifs* recensés.

* Faux négatif: un échantillon classé négativement de façon erronée alors qu’il est positif.

Spécificité3: la spécificité de cet autotest a été évaluée à 99.8% avec un intervalle de confiance s’étendant de 99.5% à 100%.

0.2% des personnes séronégatives ont été incorrectement détectées, soit 0.2% de faux positifs.*

* Faux positif: un échantillon reconnu négatif pour le marqueur cible et classé positivement de façon erronée par le dispositif

(3) Études conduites auprès de 503 personnes (sensibilité) et 2’051 personnes (spécificité) provenant des États-Unis et de l’Union Européenne

Autotest VIH® est un test fiable, mais votre résultat ne peut être certifié négatif que si vous ne vous trouvez pas dans la fenêtre sérologique (séroconversion*). Si vous n’en êtes pas sûr(e), veuillez vous adresser à un conseiller ou à un médecin.

* La séroconversion désigne l’intervalle de temps nécessaire à la formation des anticorps anti-VIH en quantité suffisante afin qu’il soit possible de les détecter.

Les faux positifs (0.2% lors d’études évaluant la spécificité du test) ou les faux négatifs peuvent être dus aux circonstances suivantes: contact à risque avec des personnes infectées par le VIH durant les 3 mois précédant la réalisation du test (fenêtre sérologique), déficience immunitaire à un stade avancé ou infection par un variant rare du VIH. Réalisation du test chez des personnes séropositives sous traitement antirétroviral.

Si votre contact à risque, c’est-à-dire votre infection potentielle, remonte à plus de 48 heures mais à moins de 3 mois, veuillez vous adresser à un médecin afin d’effectuer un test en laboratoire qui couvrira avec certitude une infection durant cette période. autotest VIH® ne permet de détecter une infection par le VIH qu’après 3 mois.

La fenêtre sérologique pour autotest VIH® (période nécessaire au développement d’anticorps anti-VIH détectables) peut durer jusqu’à 3 mois. Un résultat négatif ne peut pas être interprété avec certitude en cas de contact à risque datant de moins de 3 mois.

Oui, autotest VIH® permet de détecter les anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2 dans le sang.

Autotest VIH® est un test de diagnostic in vitro ayant obtenu la certification CE. Le produit est disponible en pharmacie sans ordonnance.

À ce jour, les coûts d’autotest VIH® ne sont pas pris en charge par les caisses-maladie et le coût du test est donc à la charge des personnes qui l’utilisent.

Une infection par le VIH contractée après un contact à risque* datant de moins de 3 mois ne sera pas dépistée par autotest VIH®. Dans de tels cas, il est possible que le test fournisse un faux négatif et il est vivement recommandé de contacter l’Aide Suisse contre le Sida ou de consulter un médecin afin d’effectuer un test en laboratoire (test ELISA de 4e génération).

* Contact à risque: p. ex. rapport sexuel non protégé, accident de préservatif lors d’un rapport sexuel avec une personne séropositive ou dont le statut VIH est inconnu, partage d’aiguilles d’injection ou exposition accidentelle (rupture de préservatif, contact avec du sang, etc.)

Au-delà de la fenêtre sérologique de 3 mois, autotest VIH® est fiable pour dépister une infection par le VIH.

Les personnes ayant couru un risque d’infection dans les 48 dernières heures devraient immédiatement se rendre au service des urgences d’un hôpital afin de recevoir une prophylaxie post-exposition (PEP) ou un traitement. Après un contact à risque ou une exposition au VIH, une prophylaxie post-exposition (PEP) administrée à temps peut permettre d’éviter une infection. La PEP consiste en une prise de médicaments antirétroviraux s’étendant généralement sur 4 semaines. Plus la PEP est initiée tôt, meilleures sont les chances d’éviter efficacement une infection par le VIH. Les personnes concernées doivent immédiatement s’adresser à un centre d’urgence PEP: https://www.aids.ch/fr/questions/urgence/pep.php ->.

Si le contact à risque ou l’exposition au VIH date de plus de 48 heures, il est trop tard pour instaurer une PEP.4

(4) Bulletin de l’OFSP 14/19 du 1er avril 2019. Maladies transmissibles. Urgence en cas d’exposition au VIH: la PEP peut être la bonne réponse

Il est impératif de suivre scrupuleusement l’ensemble des instructions figurant dans la notice d’utilisation du test pour obtenir un résultat fiable. 

L’utilisation du test autotest VIH® ne doit pas être prise à la légère. Les personnes qui utilisent le test doivent bénéficier d’informations complètes. L’utilisation d’autotest VIH® doit uniquement résulter d’un choix libre et indépendant de la personne qui l’utilise. Il est important de rappeler que personne ne doit être contraint d’utiliser un test autotest VIH®. Tous les tests médicaux nécessitent un consentement libre et éclairé de la personne testée.

Avant d’effectuer un test avec autotest VIH®, il est important de réfléchir à ce que vous ferez une fois que vous aurez obtenu le résultat, qu’il soit positif ou négatif. L’utilisation d’autotest VIH® est nettement différente d’un test réalisé par un professionnel de la santé qui peut vous offrir conseils et soutien, mais aussi faciliter l’accès à un test de confirmation pratiqué en laboratoire.

Vous obtiendrez des informations et des conseils auprès de l’Aide Suisse contre le Sida en vous rendant sur le site https://www.aids.ch/fr/questions/test-vih/autotests-vih.php -> ou en appelant le 0800 392 286.

Le test autotest VIH® doit être utilisé immédiatement après l’ouverture du sachet. Le test doit être conservé dans le sachet d’origine et dans l’emballage d’origine aux conditions de conservation mentionnées sur l’emballage et dans la notice d’utilisation.

Vous ne devez utiliser aucun autotest du VIH dont la date de péremption est échue. Les performances d’autotest VIH® ne sont assurées que jusqu’à la date de péremption indiquée sur l’emballage. Le stockage incorrect ou le dépassement de la date de péremption peuvent entraîner des résultats de test erronés.

Autotest VIH® doit être conservé et utilisé conformément aux conditions indiquées sur l’emballage. Le sachet doit être ouvert juste avant la réalisation du test.

Pendant le temps de réaction du test, une bande colorée doit apparaître (il s’agit de la «bande contrôle»). Si la bande contrôle n’apparaît pas, cela signifie que le test a été mal réalisé ou qu’il n’a pas fonctionné et le résultat n’est donc pas concluant. Vous pouvez réaliser un autre autotest du VIH ou vous adresser à l’Aide Suisse contre le Sida, ou encore consulter un médecin afin d’effectuer un test pratiqué par un professionnel de la santé. 

Il est important de lire le résultat du test dans l’intervalle de temps indiqué sur la notice d’utilisation (obligatoirement entre 15 et 20 minutes). Le résultat peut être erroné s’il est lu avant ou après cet intervalle.

Si vous rencontrez des difficultés lors de l’utilisation d’autotest VIH® après avoir lu la notice d’utilisation, adressez-vous à l’Aide Suisse contre le Sida en vous rendant sur le site https://www.aids.ch/fr/questions/test-vih/autotests-vih.php -> ou en appelant le 0800 392 286.

Si vous n’êtes pas sûr(e) d’avoir utilisé autotest VIH® correctement, il est conseillé de recommencer le test avec un autre autotest VIH® ou de se faire tester dans un centre de test en réalisant un test de laboratoire (test Elisa de 4e génération).

Tout le matériel nécessaire au test est fourni dans l’emballage d’autotest VIH®, excepté un outil pour mesurer le temps (montre ou minuteur). Avant d’utiliser autotest VIH®, vous devez vous assurer d’avoir un outil permettant de mesurer le temps à disposition afin de surveiller le temps de réaction du test.

Non, le test autotest VIH® ne peut être utilisé qu’une seule fois, par un seul individu. Un même test ne peut pas être utilisé plusieurs fois, ni par plusieurs personnes. L’ensemble des éléments contenus dans l’emballage d’autotest VIH® est destiné à un usage unique.

Les autopiqueurs usagés peuvent être considérés par les autorités de santé de votre région comme des déchets médicaux. Afin de réduire le risque de blessures occasionnées par un autopiqueur usagé, veuillez respecter les indications locales relatives à leur élimination en toute sécurité. Adressez-vous à votre pharmacien.

Si aucune bande n’apparaît ou si la bande contrôle est absente, vous devez soit réaliser un nouvel autotest VIH®, soit prendre contact avec un médecin ou l’Aide Suisse contre le Sida afin de vous soumettre à un test de laboratoire (test Elisa de 4e génération).

Le résultat de l’autotest VIH® est positif si après 15 minutes, deux bandes roses ou rouges apparaissent (une bande de contrôle et une bande de test).

Compte tenu des limites de fiabilité d’autotest VIH®, un résultat positif ne veut pas nécessairement dire que la personne en question est infectée par le VIH.

Tous les résultats positifs obtenus avec autotest VIH® doivent impérativement être confirmés par un test (test Elisa de 4e génération) effectué dans un laboratoire. Protégez-vous et protégez les autres. Évitez toute activité susceptible d’entraîner la transmission du VIH à d’autres personnes jusqu’à ce que vous obteniez le résultat de votre test de confirmation réalisé en laboratoire.

Si le résultat de votre autotest est positif, adressez-vous impérativement à votre médecin ou à l’Aide Suisse contre le Sida en vous rendant sur le site https://www.aids.ch/fr/questions/test-vih/autotests-vih.php -> ou en appelant le 0800 392 286.

En cas de confirmation d’une infection par le VIH, il est très important de débuter le traitement le plus rapidement possible.

Le résultat de l’autotest VIH® est négatif si une seule bande rose ou rouge (celle de contrôle) apparaît après 15 minutes.

En cas de résultat négatif et en l’absence de contact à risque ou de risque d’exposition accidentelle durant les 3 mois précédents, cela signifie que vous n’êtes pas infecté(e). Il n’est pas nécessaire de réaliser un test de confirmation en laboratoire, à moins que vous n’ayez effectué une erreur lors de la réalisation du test.

Si le résultat de l’autotest est négatif mais que vous avez eu un contact à risque durant les 3 mois qui ont précédé, le test ne peut pas être considéré comme fiable en raison de la fenêtre de séroconversion. Il est recommandé de prendre contact avec un médecin ou avec l’Aide Suisse contre le Sida afin d’effectuer un autre test (test Elisa de 4e génération) dans un laboratoire.

Si vous obtenez un résultat de test négatif, cela ne signifie pas forcément que votre/vos partenaire(s) sexuel(les) n’est/ne sont pas infecté(es) par le VIH.

Si vous avez des questions relatives à un autotest du VIH négatif ou si vous avez besoin d’aide, adressez-vous à l’Aide Suisse contre le Sida en vous rendant sur le site https://www.aids.ch/fr/questions/test-vih/autotests-vih.php -> ou en appelant le 0800 392 286.

L’Aide Suisse contre le Sida peut vous fournir des informations au sujet du VIH ainsi que de l’utilisation d’autotest VIH® et de l’interprétation de son résultat. Adressez-vous à l’Aide Suisse contre le Sida en vous rendant sur le site https://www.aids.ch/fr/questions/test-vih/autotests-vih.php -> ou en appelant le 0800 392 286, ou parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

Adressez-vous à l’Aide Suisse contre le Sida en vous rendant sur le site https://www.aids.ch/fr/questions/test-vih/autotests-vih.php -> ou en appelant le 0800 392 286.

Non, autotest VIH® ne permet de dépister qu’une infection par le VIH. Il ne peut être utilisé pour dépister ni d’autres infections sexuellement transmissibles, telles que l’herpès, la syphilis, les infections à Chlamydia ou la gonorrhée, ni les hépatites virales.

Se faire tester pour le VIH implique qu’il y a eu un contact à risque*. Lors de contacts à risque, vous pouvez également contracter d’autres infections sexuellement transmissibles. Le test autotest VIH® permet uniquement le dépistage du VIH; aucune autre infection n’est alors dépistée. Vous pouvez effectuer des tests de dépistage des autres infections auprès de l’Aide Suisse contre le Sida ou chez un médecin.

* Contact à risque: p. ex. rapport sexuel non protégé, accident de préservatif lors d’un rapport sexuel avec une personne séropositive ou dont le statut VIH est inconnu, partage d’aiguilles d’injection ou exposition accidentelle (rupture de préservatif, contact avec du sang, etc.)

Non, un résultat d’autotest VIH® négatif ne signifie pas que l’usage des préservatifs n’est plus nécessaire.

Lorsqu’un couple se fait dépister dans le but d’arrêter d’utiliser le préservatif en toute sécurité, un résultat négatif d’autotest VIH® ne suffit pas. Il est également recommandé de se faire prodiguer des conseils en matière de contraception et de procéder à des tests de dépistage des autres maladies sexuellement transmissibles. 

Les deux partenaires doivent effectuer un test de dépistage du VIH et des autres maladies sexuellement transmissibles. Le résultat d’un seul des partenaires ne suffit pas à écarter le risque de transmission du VIH ou d’une autre maladie sexuellement transmissible au sein du couple.

En raison de la fenêtre sérologique, un résultat négatif ne signifie pas que la personne n’est pas infectée mais plutôt que cette personne n’était pas infectée 3 mois auparavant. Lorsqu’une infection date de moins de 3 mois, le résultat d’autotest VIH® peut être négatif. Il existe alors un risque réel de transmission du VIH.

Tout rapport sexuel non protégé constitue un risque de transmission d’autres maladies sexuellement transmissibles. Le risque de transmission du VIH est également accru lorsqu’un partenaire sexuel est infecté par une autre maladie sexuellement transmissible. Les maladies sexuellement transmissibles ne causent souvent aucun symptôme.

Autotest VIH® peut entraîner un faux négatif chez une personne infectée par le VIH ayant reçu un traitement antirétroviral.

On ne connaît aucun effet d’autres médicaments sur le résultat d’autotest VIH®.

Il n’est pas possible de contrôler l’effet du traitement avec l’autotest VIH®, les personnes sous traitement contre le VIH ne doivent par conséquent pas utiliser autotest VIH®.

Autotest VIH® est un test sanguin effectué avec un autopiqueur, qui se rétracte automatiquement après la piqûre. Si les règles d’hygiène de base et la notice d’utilisation sont respectées, le risque d’infection est pratiquement nul.

Il peut toutefois exister un risque minime d’infection si la personne effectuant l’autotest est séropositive et si une tierce personne manipulant le test se blesse et met en contact sa blessure avec le test.

Mises en garde et précautions

  • autotest VIH® est exclusivement destiné à un usage privé et ne peut en aucun cas être utilisé en vue d’un autre diagnostic ou d’un autre usage.
  • autotest VIH® ne doit être utilisé qu’avec un échantillon de sang capillaire fraîchement prélevé conformément aux instructions figurant dans la notice d’emballage. Il ne doit pas être utilisé pour analyser des échantillons de sérum ou de plasma.
  • Conserver autotest VIH® dans son emballage d’origine, dans un endroit frais et sec, à une température comprise entre 8 °C et 30 °C. Protéger de la lumière du soleil.
  • autotest VIH® est exclusivement destiné à un usage unique. NE PAS RÉUTILISER.
  • N’ouvrir le sachet contenant les accessoires nécessaires à la réalisation du test que lorsque vous êtes prêt(e) à effectuer le test.
  • autotest VIH® n’est pas destiné à être utilisé pour le suivi thérapeutique de patients recevant une thérapie antirétrovirale.
  • Les personnes utilisant autotest VIH® ne doivent pas prendre de décision d’ordre médical sans consulter au préalable leur médecin, que le résultat de leur test soit positif ou négatif.
  • Les faux positifs (0.2% lors d’études évaluant la spécificité du test) ou les faux négatifs peuvent être dus aux circonstances suivantes: contact à risque avec des personnes infectées par le VIH durant les 3 mois précédant la réalisation du test (fenêtre sérologique), déficience immunitaire à un stade avancé ou infection par un variant rare du VIH. Réalisation du test chez des personnes séropositives sous traitement antirétroviral.
  • Le stockage incorrect ou le dépassement de la date de péremption peuvent entraîner des résultats de test erronés.
  • Vous ne devez pas utiliser autotest VIH® si l’emballage ou le sachet sont ouverts ou endommagés.
  • Vous ne devez pas utiliser autotest VIH® lorsque la date de péremption figurant sur l’emballage est échue.
  • Si la notice d’emballage ou la notice d’utilisation ne vous paraissent pas claires, veuillez contacter immédiatement l’Aide Suisse contre le Sida en vous rendant sur le site https://www.aids.ch/fr/questions/test-vih/autotests-vih.php -> ou en appelant le 0800 392 286.
  • Veuillez vous adresser à votre médecin en cas de tests répétés dont les résultats ne peuvent pas être interprétés clairement.
  • Conservez cet autotest et ses différents éléments hors de portée des enfants, car les composants d’autotest VIH® peuvent présenter un danger en cas d’ingestion et peuvent provoquer des irritations.
  • autotest VIH® constitue une option complémentaire de dépistage du VIH parmi d’autres moyens existants. autotest VIH® ne permet de dépister que l’infection par le VIH; il ne peut pas être utilisé pour dépister d’autres infections sexuellement transmissibles.
  • Le fabricant décline expressément toute responsabilité liée à l’utilisation ou la distribution d’autotest VIH® ou de ses éléments constitutifs, et liée à toute conséquence découlant d’une utilisation d’autotest VIH® inexacte ou sujette à des erreurs directes, indirectes, accidentelles ou de tout autre type, non conforme aux instructions et aux limites d’utilisation mentionnées dans la notice d’utilisation en vigueur.

Nous pensons que 413 nouvelles infections par le VIH au cours des 12 derniers mois en Suisse, c’est trop.1

Ensemble nous avons l’occasion de mettre fin à l’épidémie de SIDA avec

  • un dépistage efficace
  • un traitement efficace
  • une prévention importante

L’objectif global de l’OMS

L’objectif de l’OMS est le suivant: 90-90-90 d’ici 20202

  • Si 90% des personnes infectées par le VIH sont identifiées
  • que parmi celles-ci 90% sont traitées
  • et que la thérapie est un succès pour 90% de ces dernières (charge virale indétectable), nous arriverons alors à mettre fin à l’épidémie du SIDA d’ici 2030.2

L’autotest du VIH en Suisse, pourquoi?

Le diagnostic et le traitement protègent contre des contaminations ultérieures:3

tout patient dont le traitement est un succès n’est pratiquement plus infectieux.

Le diagnostic et le traitement précoces du VIH sont utiles:4,5

plus le VIH est traité de façon précoce, plus le pronostic sera bon pour qu’une personne infectée ait une espérance de vie en bonne santé normale.

L'anonymat peut permettre d’atteindre des groupes cibles encore non testés jusqu’à présent:

par honte, les personnes n’osent pas parler avec le médecin d’un rapport sexuel à risque. Les autotests du VIH apportent une solution pour ces groupes cibles.

 

C’est la raison pour laquelle Mepha lance une campagne de sensibilisation:

Connaissez-vous votre statut?

L’objectif de cette campagne est de contribuer à ce qu’en Suisse aussi, les taux de nouvelles infections par le VIH continuent à baisser. autotest VIH® peut contribuer à ce qu’en Suisse aussi, les objectifs de l’OMS soient atteints. Nous souhaitons accompagner cette campagne avec des films d’animation présentant certaines situations à risque et un guide destiné aux patients, qui aide les personnes demandant conseil à se décider en faveur du test de dépistage du VIH.

Mepha tient également à attirer l’attention sur deux informations très importantes:

  1. avec autotest VIH®, une détection fiable d'une infection par le VIH n’est possible que si elle date d’au moins 3 mois.
  2. Si l’infection éventuelle date de moins de 48 h, une prophylaxie post-exposition (PEP) est possible.6

C’est la raison pour laquelle Mepha souligne régulièrement ces deux points dans toute sa documentation:

À partir de quand autotest VIH® est-il fiable?

  • Détection fiable d’une infection par le VIH quand le dernier contact à risque date d’au moins 3 mois

Qu’est-ce que je peux faire si mon contact à risque date de moins de 48 h?

  • Les personnes concernées doivent immédiatement s’adresser à un service des urgences d’un hôpital afin de commencer une prophylaxie post-exposition (PEP).
  • On peut y recevoir une prophylaxie post-exposition (PEP).
  • Après un contact à risque ou une exposition au VIH, une prophylaxie post-exposition (PEP) administrée à temps peut permettre d’éviter une infection par le VIH.6
  • La PEP consiste en une prise de médicaments antirétroviraux s’étendant généralement sur 4 semaines. Plus la PEP est initiée tôt, meilleures sont les chances d’éviter efficacement une infection par le VIH.7
  • https://www.aids.ch/fr/questions/urgence/pep.php ->

 

Contactez votre collaborateur du service externe Mepha et demandez-lui de la documentation pour le POS et de la documentation à remettre concernant autotest VIH®

Pour atteindre les objectifs de l’OMS, il est tout d’abord important que toutes les personnes infectées par le VIH connaissent leur statut. Ensemble nous pouvons réussir à atteindre, en Suisse aussi, cet objectif de l’OMS.

 

Références:
(1) Bulletin de l’OFSP 14/19 du 1er avril 2019, https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/das-bag/publikationen/periodika/bag-bulletin.html, dernière consultation le 15.07.2019
(2) UNAIDS / JC2684.90-90-90 - An ambitious treatment target to help end the AIDS epidemic, (English original, October 2014), http://www.unaids.org/sites/default/files/media_asset/90-90-90_en.pdf-> (dernière consultation le 8.7.2019).
(3) Vernazza P et al. Les personnes séropositives ne souffrant d’aucune autre MST et suivant un traitement antirétroviral efficace ne transmettent pas le VIH par voie sexuelle. Bulletin des médecins suisses. 2008; (5):165-169
(4) Nakagawa F et al. Life expectancy living with HIV: recent estimates and future implications. Curr Opin Infect Dis. 2013: 26:17-25
(5) Lundgren JD et al. Initiation of Antiretroviral Therapy in Early Asymptomatic HIV Infections. N Engl J Med. 2015 Aug: 373 (9): 795-807
(6) Bulletin de l’OFSP 48/14 du 24 novembre 2014. P. Vernazza. Maladies transmissibles. Urgence en cas d’exposition au VIH: la PEP peut être la bonne réponse
(7) Bulletin de l’OFSP 48/14 Urgence en cas d’exposition au VIH: la PEP peut être la bonne réponse